• Début des réflexions dans le cadre de l'Association Région Sion (ARS) en 2007 ;
  • « Volonté d'une démarche participative des autorités et de la population » ;
  • La commune d'Ayent ne faisait pas partie du périmètre défini par la confédération ;
  • Le périmètre s'est étendu aux villages du bas de notre commune, sans la zone touristique d'Anzère ;
  • 10.6% d'augmentation de la population entre 2000 et 2010 pour Ayent, par rapport au 20% de moyenne sur l'agglomération ; (peut-être une explication par la mise en place difficile des nouvelles zones urbaines équipées, mais avec ces nouvelles zones équipées la population devrait fortement augmenter)
  • Évolution des emplois : -3% pour Ayent entre 2000 et 2008, comparé à +20% de moyenne pour l'agglomération ; (notre commune devient une cité dortoir)
  • Emplois selon le secteur : primaire 121 (15%), secondaire 208 (26%), tertiaire 476 (59%) ;
  • « A l'intérieur des communes, les anciennes limites entre villages disparaissent (Savièse, Ayent) » ; (ce mouvement devrait encore s'amplifier avec les remembrements urbains et avec au final une seule zone à bâtir au milieu de notre commune)
  • « Préserver et valoriser les voies historiques (pour la mobilité piétonne, le tourisme et éventuellement mobilité douce) » ;
  • « La taille des zones de construction récente (1980-2010) est disproportionnée par rapport à l'échelle des anciens villages (avant 1980) » ;
  • 60.0% du territoire de la commune d'Ayent est en zone 0.20, de très faible densité ;
  • « Les communes de Nendaz et Ayent n'ont pas été prises en compte dans certains calculs compte tenu de la taille importante de la zone touristique réservée à la construction de résidences secondaires » ; (la problématique des résidences secondaires n'est pas étudiée dans le projet d'agglomération)
  • « Augmenter la densité moyenne des zones de basse densité (0.20-0.45) » ;
  • Ayent zones à bâtir : 181.2 ha, dont parcelles non bâties 81.4 ha (44%) ;
  • « Développer les emplois en périphérie (rapprocher habitat et emploi) » ;
  • Pendulaires actifs d'Ayent travaillant hors agglomération : 219 ;
  • Pendulaires actifs d'Ayent travaillant dans l'agglomération : 1280, dont 50% à Ayent, 41% à Sion, 4% à Grimisuat ;
  • 76% se déplacent en autos, motos ou scooters ;
  • Trafic automobile journalier moyen entre Grimisuat et Ayent: 4'700 véhicules/jour ;
  • Trafic en transport public journalier moyen entre Grimisuat et Ayent : 500 personnes/jour ; (plus que les 400 personnes/jours entre Sion et St-Germain)
  • Qualité de la desserte des transports publics sur la ligne Grimisuat, Saint-Romain, Anzère : entre 1 et 2 bus par heure ; (qualité à améliorer avec le projet d'agglomération et pas l'inverse)
  • « On relèvera les différences peu significatives des temps de déplacement en transports individuels motorisés et en transports publics » ;
  • « Entretenir et préserver les bisses et voies historiques, les intégrer aux réseaux piétonniers (év. cyclables) et les valoriser à travers les activités de détente et de tourisme » ;
  • « Encourager la mise sur le marché des parcelles vides (réduire la thésaurisation) » ;
  • 2 mesures concernent directement la commune d'Ayent : Réaménagements des traversées des villages de Botyre et de Saint-Romain.