Immense surprise de la nouvelle et de nombreuses questions?

 

 

Financement, aménagement du territoire, infrastructures touristiques, des thèmes qui sont d'actualité depuis au moins 45 ans dans notre commune.

Une revue de presse subjective et non exhaustive:

 

Articles tirés des archives des revues numérisées du Consortium des bibliothèques universitaires suisses.

Quelques réflexions sur l' étude:  Le tourisme en Valais, Étude sur la valeur ajoutée, par Heinz Rütter , Rütter + Partner, 2001.

Ce que je retiens aujourd'hui avant tout de cette étude :

  • Il faut favoriser la création de chemins pédestres, avant l'offre des remontées mécaniques ou d'autres offres sportives;
  • L'importance d'un environnement intact;
  • le touriste hébergé en hôtel est bien plus intéressant que l'hôte en chalets ou appartements de vacances;
  • une part seulement du chiffre d'affaires des prestataires touristiques est effectivement à mettre au compte du tourisme.

Cette étude est une étude où chacun peut trouver des chiffres, des commentaires qui vont dans son sens, car elle est très complète et elle ne permet pas de donner des chiffres simples pour qualifier le domaine touristique dans l'économie de notre région.

A nouveau la société de développement d'Anzère (SDA) n'arrive pas à respecter son budget, 17'746 CHF de pertes pour l'exercice finissant au 31 octobre 2010, après 8'905 CHF de pertes pour l'exercice précédant. Au bilan la somme des pertes reportées atteint 159'304 CHF, voir les comptes de la SDA 2009-2010.

Il y a environ 15 ans la commune avait déjà du participer à la couverture de plus de 500'000 CHF de pertes de la SDA. Aujourd'hui il me semble que le comité de l'association a retrouvé cet esprit qui consiste à ne pas se faire de soucis pour les pertes de l'association, qui sauf faillite, seraient certainement prises en charge par la commune. Je ne sais pas s'il existe une stratégie établie par le comité et par la commune pour la gestion des pertes reportées (Dans X années les pertes reportées au bilan de la SDA seront de 0, 150'000 ou 500'000?).

Les membres présents ont accepté la «souscription» d'un prêt bancaire, qui permettra à la SDA de prendre une participation dans le Spa-Wellness d'Anzère. On s'aperçoit que les pertes reportées de l'association ne permettent pas d'avoir, en partie, le cash pour utiliser le fonds de réserve-investissements de 500'000 CHF porté au bilan de la SDA.

Un lien vers une vidéo sympa et historique sur Anzère, signée Novagence